ECN 2019 : Présentation des subdivisions d'internat de Bourgogne Franche Conté

Dijon Besancon

ECN 2019 : Présentation des subdivisions d'internat du Grand Est

Strasbourg

Nancy Reims

ECN 2019 : Présentation des subdivisions d'internat des Hauts de France

Amiens

Lille

ECN 2019 : Présentation de la subdivision d'internat du Centre - Val de Loire

Tours

ECN 2019 : Présentation de la subdivision d'internat Paris - Ile de France

Paris / Ile de France

ECN 2019 : Ouverture des échanges en ligne sur la MG

Ce billet d'information fait partie de notre dossier consacré aux #ECN2019.

 

Deux évenements aujourd'hui pour les étudiants qui viennent de passer les ECN :

- Le site Celine rouvre ! 

Sur Celine, les externes ont accès à leurs notes et peuvent mettre à jour directement par internet les informations les concernant. Mais, il n'est pas encore possible de faire de simulation de choix (cf : notre billet d'information sur les procédures de simulation et de choix)

- Le SNJMG ouvre ce jour la procédure des echanges en ligne sur la Médecine Générale et son internat !

Ces échanges sont organisés selon des modalités permettant d'interpeler le SNJMG ou l'un-e des autres participants soit de façon publique soit de façon privée.

Ils viennent ainsi complèter notre mini dossier de présentation de la Médecine Générale.

Ils sont ouverts à tous les externes : ceux qui veulent opter pour la Médecine Générale comme ceux qui sont éventuellement interessés par la Médecine Générale.

Pour y participer et être informé de la publication du guide d'accueil du futur interne et des rendez vous qui vont s'égréner jusqu'à l'internat, merci de vous inscrire sur le formulaire ci dessous :

 

 

 

ECN 2019 : Du classement à la phase de simulation officielle

Ce billet d'information fait partie de notre dossier consacré aux #ECN2019.
 
 
1) PHASE DE SIMULATION : "CELINE"

 

Les résultats des ECN sont publiés sur le site du CNG et sur la page facebook du CNGle 26 juin 2019 entre 17 et 18h.

Le 28 juin 2019, le site d'application CELINE rouvre, sans simulation. Les étudiants ont accès à leurs notes et peuvent mettre à jour directement par internet les informations les concernant, en particulier celles qui leur seront nécessaires pour effectuer leur choix définitif (adresses postale et courriel, n° de tél, ...). 

Attention, les informations d'état civil (Nom, Prénoms, date et lieu de naissance, n° de carte d’étudiant) ne peuvent être modifiées que par le CNG. En cas d’erreur sur ces cinq données, les étudiants doivent utiliser la procédure de modification sur l'application CELINE en joignant les pièces justificatives. 

 

Le nombre et la répartition des postes de la promotion 2019 sont fixées par arrété (arrêté du 21.07.19déterminant au titre de l'année universitaire à venir le nombre de postes offerts aux épreuves classantes nationales en médecine par interrégion, discipline et spécialité ainsi que leur répartition par centre hospitalier universitaire (NB : cet arrété précise le nombre et la répartition par discipline et par subdivision des postes ouverts aux signataires du CESP). Suite à la la parution de cet l’arrêté, une simulation "officieuse" des vœux d’affectation débute : elle permet d’éclairer les étudiants qui veulent solliciter une dérogation (demande d’autorisation à ne pas participer à la procédure nationale de choix post-ECN)

 

L’arrêté fixant les postes a été publié le 21 juillet 2019 et la phase de simulation "officieuse" des vœux d’affectation a débuté le 22 juillet 2019 en cours de matinée. 

 

Le résultat de ces simulations peut être suivi sur le listing de Celine.

 

NB 1 : Les étudiants ayant signé un contrat d’engagement de service public (CESP) se connectent normalement. Quand la phase de simulation débute, ils peuvent émettre leur vœux sur une liste à part sans intervention quelconque, l’application les reconnaissant automatiquement.

NB 2 : Pour le déclassement, les étudiants doivent se référer à l’article 6 de l’arrêté du 19 mai 2005. Vous pouvez demander un déclassement : 

- Autant de fois que vous voulez
- Par email avant le 1er septembre   
- Par téléphone après le 1er septembre
- Vous gardez votre rang de classement d’origine pour la suite (stage, droit au remord …)

 

La procédure officielle de simulation du choix de postes débute le 01 août 2019 et tient compte des dérogations accordées. Il s'agit toujours d'une phase de simulation : les choix faits ne sont pas définitifs mais cette simulation (à la différence de la simulation "officieuse") servira à l'affectation d'office de l'étudiant si celui ci ne valide pas son choix lors de l'amphi de garnison virtuel.

 

2) PHASE DE CHOIX OFFICIEL ET DEFINITIF : "AMPHI DE GARNISON VIRTUEL"
 
En 2019, cette procédure de choix se déroule sur le site d'application CELINE du 3 septembre à 8h30 et jusqu’au 24 septembre vers 16h avec des tranches de passage établies par rang de classement. Ces tranches de passage tiennent compte des difficultés de choix prévisibles : Tranches de passage 2019
 
 

Stage d’internat obligatoire en zone déficitaire : théâtre d’ombres en CMP

 

 

C’est un curieux tour de passe passe qui est intervenu jeudi dernier au Parlement lors de la réunion de la commission mixte paritaire* (CMP)  concernant la loi Ma santé 2022.

 

Lors de l’examen en séance des articles du projet de loi, le Sénat avait adopté un amendement contre l’avis du gouvernement, indiquant que pour les étudiants de troisième cycle en médecine générale ou de spécialités de premier recours (ex : ophtalmologie), la dernière année serait une année de « pratique ambulatoire en autonomie, en priorité dans les zones caractérisées par une offre de soins insuffisante ». Cet amendement non agréé par le gouvernement a été le seul à rester dans la version finale du texte de loi voté par le Sénat - à la différence, par exemple, de l’amendement prolongeant le délai d’IVG (1).

 

Devant la réprobation générale des organisations de jeunes médecins (2) et les questionnements des doyens et des enseignants de médecine générale, il était logique de penser que cet amendement non agréé par le gouvernement et non voté par l’Assemblée Nationale serait purement et simplement abandonné lors de la CMP.

 

Surprise : les rapporteurs du Sénat et de l’Assemblée Nationale, avec l’acceptation tacite du gouvernement, ont décidé de garder dans la loi une trace de cet amendement via un compromis écourtant la durée de l’obligation de stage en zone déficitaire (1 semestre et non 2) et écartant l’idée de laisser les étudiants livrés à eux-mêmes sans supervision d’un praticien, ce compromis concernant explicitement les Internes de Médecine Générale et possiblement les internes de spécialités à exercice majoritairement ambulatoire (3).

 

Si dans l’immédiat les spécialités à exercice majoritairement ambulatoire (autres que la médecine générale) échappent donc à la menace de stage en zone déficitaire, le compromis ouvre la possibilité de créer de tels stages via un simple décret.

 

Pour les internes de Médecine Générale, la menace se concrétise à compter de l’année 2021. Mais, à la lecture du compromis, il est logique de penser que ce stage corresponde en fait au stage ambulatoire de niveau 2 (SASPAS) créé par la réforme de 2003 et consacré par la réforme de 2017 (réformes concernant le troisième cycle des études médicales). Ce vote ne déboucherait il donc pour l’internat de médecine Générale que sur la priorisation du SASPAS pour les zones déficitaires et, en corollaire, sur la quasi exclusion des MSU hors zone déficitaire de l’accueil des internes en SASPAS ? Ou faut il prendre au sérieux les déclarations du Sénateur Milon qui annonce qu’avec l’accord obtenu par les sénateurs (et pas avec l’actuel SASPAS ?), les internes de Médecine Générale seront sortis de l’hôpital pour « aller directement sur le terrain » ?

 

Quoi qu’il en soit, le syndicat « Jeunes Médecins » et le Syndicat National des Jeunes Médecins Généralistes (SNJMG) n’acceptent pas qu’une nouvelle fois les internes de médecine soient utilisés comme des variables d’ajustement des effectifs médicaux de notre système de santé.

 

Aussi, les deux syndicats interpellent la ministre de la Santé : Pourquoi le seul amendement adopté en séance contre l’avis du gouvernement persiste t il, même sous une forme édulcorée, dans le texte final issu de la CMP ? Le stage ambulatoire institué dans l’internat de Médecine Générale par cet amendement se confond il avec le SASPAS déjà existant ?

 

Si la ministre n’apporte pas de réponses précises et convaincantes à ses questions. Le SNJMG, en tant que syndicat d’internes de médecine générale (entre autres), interrogera ses membres sur toutes les modalités de contestation de cet amendement, y compris la grève. Quant au Syndicat « Jeunes Médecins », il soutiendra la contestation portée par le SNJMG pour la Médecine Générale et par d’autres syndicats d’internes pour les autres spécialités.

 

 

 

ECN 2019 : Journée de révélation des résultats

Ce billet d'information fait partie de notre dossier consacré aux #ECN2019.

 

Nous proposons aux externes de participer ce mercredi 26 juin 2019 en ligne à partir de 15h à un grand t'chat dans l'attente des résultats et pour prendre les premières infos !
Avec la participation de MedShake, du SNJMG, de Jeunes Médecins, du CeMIR, de l'AFFEP et de tous ceux qui le veulent !

 

 

Accès direct au grand t'chat : c'est ici !

 

En attendant, le SNJMG a ouvert depuis hier une présentation en ligne de la discipline "Médecine Générale" qui sera prolongée à partir de vendredi, et dans les suites du grand t'chat de découverte des résultats, d'échanges en ligne (sur notre discipline et son internat) et de la publication de notre guide d'accueil du futur interne :

 

 

Pour participer aux echanges en ligne (à compter du 28 juin 2019) sur la Médecine Générale et son internat et être informé de la publication du guide d'accueil du futur interne, merci de vous inscrire sur le formulaire en ligne dédié