Demain, demain, toujours demain

Lors de la réunion de CPL du 21 mars à la CPAM du 91, la question du moratoire a été soulevée par les représentants de la CSMF. En tant que représentants du SNJMG, le Dr Sophie Rachou et moi-même avions demandé par un courrier officiel a être présents. Malheureusement nous n’avons reçu aucune réponse de la direction de la CPAM.
Nous avons interrogé les représentants de la CSMF du 91 sur le résultat de cette réunion. La direction et les services informatiques de la CPAM ont répondu que la gestion du moratoire pour les  nouveaux installés ne pouvait se faire que de façon informatique et que la mise à jour du logiciel de traitement dépendait de la CNAM. Cette dernière a été régulièrement relancée,  la dernière réponse annonçait la mise à disposition du module logiciel pour avril 2006.
Plusieurs questions se posent :
- certes la mise à disposition du module est prévue pour avril 2006, mais cela veut-il dire application immédiate du moratoire ?
- pourquoi, alors que le moratoire est prévu depuis près d’un an, la CNAM n’a-t-elle pas engagé d’informaticien pour le mettre en application ?
- pourquoi au 1er janvier minuit les logiciels des caisses étaient à jour pour pénaliser les patients hors parcours de soins, et que ces mêmes logiciels n’étaient pas à jour pour la mise en place du moratoire?
- pourquoi certaines spécialités ont obtenu rapidement 34 millions d’euros  de compensations financières à la demande de la  CSMF, alors que nous jeunes installés sommes encore un an après l’annonce du moratoire à demander sa simple application?
- pourquoi les représentants des syndicats signataires ne montrent-ils pas plus d’abnégation pour faire appliquer le moratoire prévu dans la convention qu’ils ont signée ?
- comment alors croire aux belles promesses de ces mêmes syndicats pour le C= CS en 2007 ?

Demain, demain toujours demain …..

Fabien Quédeville(91)

Monsieur Xavier Bertand, je vous fais une lettre .....

....que vous lirez peut-être.
Début janvier ( le 12 exactement) j’ai écrit au ministre de la santé M.Xavier Bertrand, pour lui faire part de mes inquiétudes en tant que jeune médecin généraliste suite à la mise en place de la réforme de l’Assurance Maladie. (lire la lettre)
Je lui posais également quelques questions, notamment une concernant l’application du moratoire, n’ayant pu avoir de réponses précises par téléphone ni auprès de ses services ni auprès de la caisse de mon département.
À ce jour je n’ai eu qu’une seule réponse, datée du 08 fevrier 2006, pour me dire que mon courrier avait bien été reçu par le ministre( lu ça je ne sais pas)  et qu’il avait été transmis au Directeur de la Sécurité sociale. Ce dernier ne m'a pas non plus répondu.
Pourra-t-on dire après cela que la situation des jeunes installés est prise en compte ?

Docteur Fabien Quédeville(91)

Edito du 22/03/06 : Blog des jeunes installés Une , Première

 

La convention signée en janvier 2005 entre l’UNCAM et les syndicats CSMF, SML et Alliance n’a pas été sans conséquences pour les jeunes médecins généralistes. Les témoignages de jeunes installés éprouvant des difficultés dans leur pratique et subissant une perte d’activité significative sont nombreux.
Il paraissait donc nécessaire de regrouper ces témoignages pour sensibiliser les pouvoirs publics, les syndicats séniors (signataires et non signataires) mais aussi les patients. Le blog paraît être pour cela un bon support.
Lieu de témoignages, certes, mais aussi lieu d ‘échange, de propositions pour un autre système de soins que celui que l'on nous propose actuellement.
À vous, à nous de l’enrichir tout simplement en envoyant vos textes à l’adresse jeunemg@yahoo.fr

Fabien Quédeville (91)