Racisme en santé : au-delà des postures idéologiques, une réalité scientifique

 

L'impact du racisme sur la santé n'est pas un débat mais une réalité scientifique documentée.

Des études statistiques sur le sujet ont été menées dès 2012 en France. Ainsi, l'étude Trajectoires et origines (1) retrouvait 3 fois plus de réponses positives à la question « Vous est-il déjà arrivé que du personnel médical ou un médecin vous traite moins bien que les autres ? », pour les personnes originaires d'Afrique sub-Saharienne que pour la population dite « majoritaire ». Le motif déclaré était principalement « la couleur de peau ».

En sciences sociales, des études existent depuis plusieurs décennies, s'intégrant plus globalement dans le champs des inégalités sociales de santé. L'éditorial de la revue Agone de 2012 établit ainsi que "Ces rapports de classe, de genre ou de race, qui organisent et structurent l'espace social, ne s'arrêtent pas aux portes des hôpitaux ou des cabinets médicaux" (2).

Il a été ainsi montré comment la plupart des praticiens sont porteurs de "préjugés qu’ils héritent des représentations ethniques qui imprègnent la société française dans une histoire et une actualité qui construisent des Eux et des Nous. De ces préjugés découlent des façons de faire différentes avec les patients qu’ils catégorisent comme “Africains”" (3). Ou encore comment les représentations des soignant·es sur les patientes identifiées comme rom conduisent à des pratiques différenciées de prescription en gynécologie (4).

Au-delà des inégalités produites par le système de santé, il convient aussi de considérer que les inégalités sont le fruit d'effets de système plus larges dans la société.

Le Défenseur des Droits, dans son rapport « Discriminations et origines : l’urgence d’agir » datant du 22 juin, rappelait la dimension systémique des discriminations qui « fragilisent la société toute entière et menace l'égale dignité de toutes et tous ». (5)

Du fait de l'aspect systémique des discriminations, et de leur ancrage dans un organisation sociale raciste, nous avons conscience que notre syndicat ne parviendra pas seul à mettre un terme aux inégalités de santé. Notre priorité, en tant que médecins, est de protéger la santé de toute la population. Cet objectif est indissociable d'une lutte politique, s'attaquant à la racine de la hiérarchie sociale raciste.

Nous renouvelons notre soutien aux luttes antiracistes actuelles.

 

Contact Presse : Benoit Blaes – presidence@snjmg.org – 07.61.99.39.22

 

(1) "Les discriminations ethniques et raciales dans l’enquête Trajectoires et Origines : représentations, expériences subjectives et situations vécues", Mirna Safi et Patrick Simon, Economie et statistiques, 2013

(2) "Une médecine de classe? Inégalités sociales, système de santé et pratiques de soins", Maud Gelly et Laure Pitti, Agone, 2012

(3) "Entre droit aux soins et qualité des soins", Marguerite Cognet, Céline Gabarro, Emilie Adam-Vezina, Hommes et migrations, 2012

(4) "Du « soin global » au traitement discriminatoire", Dorothée Prud’homme, Terrains et travaux, 2016

(5) "Discriminations et origines: l'urgence est d'agir", Défenseurs des droits, 2020

 

Coronavirus en France : la santé publique impose une prise en charge des masques

 

Deux mois après une obligation dans les transports publics, le port du masque est enfin obligatoire dans les lieux publics clos depuis ce lundi 20 juillet 2020. Une amende de 135 euros est prévue en cas de non-respect de l'obligation.

Si, du fait de son intérêt médical, le Syndicat National des Jeunes Médecins Généralistes (SNJMG) approuve cette nouvelle obligation du port du masque, il se désole qu’elle ne se soit pas accompagnée d’une mesure de gratuité : comme le rappelle Le parisien – Aujourd’hui en France, le budget masques chirurgicaux s’élève à 228€ par mois pour une famille de 2 parents avec deux enfants d’au moins 11 ans.  

Jusqu’à ce jour, le gouvernement a préféré pénaliser financièrement ceux et celles qui ne portent pas de masque plutôt que de fournir gratuitement des masques chirurgicaux à chacun-e.

Mais devant le manque de pertinence sanitaire et sociale de cette stratégie, le gouvernement a commencé ce mardi 21 juillet 2020 à changer de discours puisque après les interrogations du ministre de l’économie, le ministre de la Santé a annoncé à l’Assemblée Nationale : "Nous allons réenclencher la distribution des masques gratuits à l'intention du public précaire, notamment le public qui bénéficie de la complémentaire santé solidaire".

Fidèle à sa philosophie de responsabilité et de solidarité dans la gestion de la pandémie, le SNJMG enjoint donc le gouvernement de presser le pas et de mettre rapidement en place une procédure de mise à disposition gratuite des masques chirurgicaux.

 

Contact Presse : Benoit Blaes – presidence@snjmg.org – 07.61.99.39.22

 

ECN 2020 : Les résultats !

 

Vous pouvez télécharger les résultats ici :

Classement ECN 2020

 
Cette année, le SNJMG a voulu organiser tout un accompagnement des externes à l'occasion et après les ECN. Outre des billets d'info sur les épreuves, les résultats et les choix d'affectation ainsi que les fils Twitter suivant le parcours des étudiants, le SNJMG met en place une plateforme de discussions sur logiciel libre à laquelle vous aurez accès via le formulaire d'inscription ci dessous (modalité spécialement concue pour les externes s'intéressant à la Médecine Générale et son internat). Sur cette plateforme, vous pourrez discuter avec nous mais aussi avec d'autres futurs internes interessé par la Médecine Générale, des actuels internes de Médecine Générale mais aussi d'actuel ou d'anciens médecins généralistes comme Martin Winckler qui nous fait l'honneur de participer à ces discussions.
 
 
Attention ! N'oubliez pas de faire la validation finale de votre inscription sur le formulaire pour que nous puissions vous intégrer dans la hotline : Sans cette validation finale, nous ne disposons pas de vos coordonnées pour vous adresser les identifiants de participation à la plateforme...
 
 
 
 
powered by Typeform
 

ECN 2020 : Présentation des subdivision des Pays de la Loire

 

Cette fiche d'information fait partie de notre dossier "ECN 2020" (NB : cliquer sur la vignette pour accéder aux informations).

 

Nantes

Angers