Médecin traitant : la sécurité sociale persiste dans les décisions purement comptables

Le SNJMG conseille à tous les médecins généralistes de coder en "médecin traitant remplaçé" (MTR) tous les actes effectués à des patients ayant désigné un médecin traitant autres qu'eux mêmes, et de proposer une déclaration de Médecin Traitant à tout patient sans médecin traitant : ainsi ni eux ni leurs patients ne seront victimes des décisions comptables de l'Assurance Maladie.

Démographie Médicale : Les jeunes médecins généralistes font des propositions à l'Assurance Maladie.

Le SNJMG demande donc que les mesures suivantes soient rapidement actées :
- accès au CS et à la nomenclature spécialiste pour les spécialistes de médecine générale
- l'application pleine et effective du moratoire jeunes médecins vis à vis du système Médecin Traitant/Parcours de soins
- la suppression de l'avenant 20 dont l'inefficacité à été démontrée
- la mise en place d'un forfait installation dont le montant serait variable en fonction de la zone d'exercice et le type d'exercice
- l'ouverture de négociations sur la mise en application pratique du statut de médecin collaborateur salarié