Vaccin Grippe A : les pouvoirs publics harcèlent les médecins généralistes

Depuis le début du mois, la ministre de la Santé (à la suite du Premier Ministre) justifie la non participation des médecins généralistes à la campagne de vaccination contre la grippe A(H1,N1)v par la volonté de ne pas les détourner de leur activité de médecins de premier recours au plus fort des épidémies hivernales.

La médecine générale conventionnée en crise !

Il convient d'améliorer les possibilités d'exercice des médecins remplaçants (pour les non thésés comme pour les thésés) et non pas de les enfermer dans des contraintes : le verrouillage de la pratique des remplacements ne va pas garantir un nombre stable de médecins dans les territoires, bien au contraire !

Loi Hôpital, Patient, Santé, Territoires (HPST) : Revalorisation contrariée de la Médecine Générale

En 2008, les Etats Généraux de l'Organisation de la Santé s’étaient accordées sur une nécessaire revalorisation de la Médecine Générale. Le projet initial de la loi HPST reprenait ce principe : définition et place de la Médecine Générale dans le système de soins, développement d'une véritable filière universitaire dédiée, engagement sur une politique d'incitation à l'installation. Malheureusement, le texte qui a été adopté au Sénat n'est plus à la hauteur de l'objectif affiché.