La médecine générale conventionnée en crise !

Il convient d'améliorer les possibilités d'exercice des médecins remplaçants (pour les non thésés comme pour les thésés) et non pas de les enfermer dans des contraintes : le verrouillage de la pratique des remplacements ne va pas garantir un nombre stable de médecins dans les territoires, bien au contraire !

Loi Hôpital, Patient, Santé, Territoires (HPST) : Revalorisation contrariée de la Médecine Générale

En 2008, les Etats Généraux de l'Organisation de la Santé s’étaient accordées sur une nécessaire revalorisation de la Médecine Générale. Le projet initial de la loi HPST reprenait ce principe : définition et place de la Médecine Générale dans le système de soins, développement d'une véritable filière universitaire dédiée, engagement sur une politique d'incitation à l'installation. Malheureusement, le texte qui a été adopté au Sénat n'est plus à la hauteur de l'objectif affiché.

Loi Hôpital, Patient, Santé, Territoires (HPST) : la ministre oublie ses engagements

La ministre de la Santé fait part de son intention de ré introduire dans la loi HPST la premiere mesure législative contraignante sur l'installation des médecins généralistes. Pourtant, pendant la grève des internes de l'automne 2007, la ministre s'était personnellement engagée auprès du SNJMG à ne pas prendre de mesure contraignante concernant le lieu d'installation des médecins.