Pacte Santé Territoire : Pas à la hauteur des défis de la démographie médicale

A l'époque, le Syndicat National des Jeunes Médecins Généralistes (SNJMG) avait émis des réserves importantes. Certes, il appréciait de voir enfin un premier plan d'ensemble concernant la démographie médicale et reprenant, qui plus est, certaines des propositions du SNJMG. Cependant le syndicat avait déploré le manque d'ambition et d'envergure de ce plan, notamment l'absence de mesures fortes pour faciliter et rendre attractif le métier de médecin généraliste, conditions sine qua non pour débloquer les freins à l'installation.

Conditions de travail des internes : les mesures au compte-goutte du gouvernement

Les ministres de la Santé et de l'Enseignement Supérieur, Marisol Touraine et Geneviève Fioraso, ont enfin revalorisé, partiellement, les salaires des internes : l’arrêté du 26 décembre 2013 augmentant de 59 € bruts l’indemnité mensuelle de sujétion des internes de première année et de deuxième année est paru au Journal officiel le 31 décembre 2013. Cette indemnité de sujétion, complémentaire à leur rémunération, est donc désormais portée à 430€ bruts mensuels (avec effet rétroactif au 1er novembre 2013).

Un sénateur insulte les jeunes médecins

Le Syndicat National des Jeunes Médecins Généralistes (SNJMG) demande à rencontrer M. Roche pour l'informer sur les réalités de l'exercice de la médecine en 2013, ce qui lui évitera peut-être de décourager tout à fait l'installation de jeunes médecins dans "son" département.

Des médecins en formation empêchés de finir leur cursus !

Alors qu'on déplore en France l'existence de déserts médicaux, des textes réglementaires passés par les gouvernements successifs depuis 2003 empêchent, pour des raisons purement administratives, des centaines de jeunes médecins de soutenir leur thèse de doctorat, pourtant indispensable à l'exercice de leur profession.

Il faut débugger la ROSP version 2011

Les montants des forfaits pour les tâches administratives et d'accompagnement des pathologies chroniques sont encore trop insuffisants pour avoir un impact significatif sur la qualité des pratiques. Quant à la ROSP, sa construction reste très opaque et discutable.