Pourquoi le SNJMG s’engage dans le “Front Généraliste” ?

Depuis plusieurs mois, le Syndicat National des Jeunes Médecins Généralistes signale au Gouvernement qu'il fait fausse route, autant sur la forme (carences de la démocratie sanitaire, conflits d'intérêts...) que sur le fond (les différentes mesurettes mises en oeuvre ne résolvent en rien la crise grave du système de Santé et de protection sociale).

Les aspirations des jeunes médecins généralistes au coeur de l'action du SNJMG

Suite à la publication de l'atlas de la démographie médicale du Conseil de l'Ordre (1) et d'une étude sur les jeunes médecins d'Ile de France (2) où les jeunes médecins généralistes étaient sous représentés, le Syndicat National des Jeunes Médecins Généralistes (SNJMG) rappelle les aspirations de la jeune génération de sa discipline.

La santé publique victime des conflits d'intérêt

Après les révélations de Médiapart sur une possible corruption concernant Mr Jerome Cahuzac lors de son passage au ministère de la Santé (1), le Syndicat National des Jeunes Médecins Généralistes (SNJMG) approuve la condamnation par Mme Marisol Touraine des "invitations" de parlementaires et de hauts fonctionnaires par des industriels du tabac (2). Toutefois, le SNJMG s'interroge sur la valeur de cette condamnation à l'aune de récentes décisons gouvernementales.

Indépendance de la formation et transparence des liens d'intérêt: encore des mots, toujours des mots !?

Le Syndicat National des Jeunes Médecins Généralistes (SNJMG) prend acte de la volonté exprimée par Madame la Ministre des Affaires Sociales et de la Santé de faire la clarté sur les conflits d'intérêts en Médecine. Mme Touraine a annoncé la parution prochaine d'un décret instaurant une « transparence totale » et la création d'un site Internet facilement accessible répertoriant les liens entre les professionnels de santé et les laboratoires pharmaceutiques.