Choix de stages des internes de Médecine Générale à Paris : la censure perdure !

Le responsable de l'ARS a clairement pris une décision unilatérale, en rupture avec les pratiques habituelles des ARS, relevant d'une censure spécifique à l'égard d'un syndicat d'internes. C'est la responsabilité des Ministères concernés (Santé et Enseignement Supérieur) et de l'ARS Île-de-France de rétablir sur le terrain la neutralité de l'administration et le respect du pluralisme syndical.