L'erreur de Monsieur Juncker : la Santé n'est pas une industrie !

Rattacher à nouveau l’Agence Européenne du Médicament (EMA) et la politique des produits de santé (médicaments et dispositifs médicaux) à la direction générale "Entreprises" a été l'une des premières décisions de Monsieur Jean-Claude Juncker, le nouveau président de la commission européenne. Comme viennent de le rappeler la revue Prescrire et le British Medical Journal, "les intérêts industriels sont en permanence puissamment défendus" au sein de l'EMA.

Il faut un plan Marshall pour la Médecine Générale

La publication il y a quelques jours de l’atlas de démographie médicale de l’Ordre des Médecins a jeté une lumière crue sur la réalité de la situation : au sein d’effectifs médicaux globaux en stagnation, la proportion de médecins généralistes décroit nettement (-6.5%), ce qui signifie concrètement le début d’une raréfaction de l’offre médicale de premier recours en France.

Temps de travail des internes : un Ministère de la Santé en rupture avec la réalité du terrain et sourd aux attentes des jeunes professionnels

L’ISNI, la FNSIP-BM, le SNIO et le SNJMG dénoncent, suite à une réunion ce lundi 12 mai 2014 avec la Direction générale de l’offre de soins (DGOS), l’aveuglement du Ministère de la Santé concernant le temps de travail des internes, s’entêtant dans une logique administrative et n’ayant aucune connaissance des réalités du terrain.

Le SNJMG demande des forfaits ad hoc pour les jeunes médecins

Lors du mois d'avril 2014, alors que le recul de leur rémunération à l’acte est confirmé, la Sécurité Sociale a versé aux médecins généralistes une Rémunération sur Objectifs de Santé Publique (ROSP) concernant l'année 2013. A tous les médecins généralistes ? Non, il est un groupe de médecins qui n'a pas droit aux égards de la Sécurité Sociale : les jeunes installés !

La transparence, c’est maintenant ?

En matière de conflits d'intérêts, les affaires se suivent et se ressemblent. Après le Docteur Jérôme Cahuzac, le site indépendant d'investigations, Mediapart, s'est intéressé au Docteur Aquilino Morelle. Le Syndicat National des Jeunes Médecins Généralistes (SNJMG) se désespère de la complaisance des politiques vis à vis des conflits d'intérêts de certaines personnalités du monde de la Santé (notamment médecins) auxquels ils accordent en priorité les postes à responsabilité les plus éminents.

Politique de Santé : Oublier le faux départ de 2012 ?

Le Syndicat National des Jeunes Médecins Généralistes (SNJMG) a noté avec intérêt que le Président de la République, lors de l’allocution télévisée du 31 mars 2014, a cité la Santé comme une priorité constitutive du Pacte de solidarité. Mais mardi, le discours de politique générale du nouveau Premier Ministre, Manuel Valls, nous a laissé dans l’expectative : alors qu’il exige du secteur de la Santé toujours plus d’économies, il ne précise pas la stratégie choisie pour son indispensable réorganisation, laquelle doit être pour le SNJMG à la fois structurellement efficiente et humainement pertinente.

Choix de postes hospitaliers : écoutez les internes !

Lors de la dernière commission d’adéquation qui s’est tenue en février 2014, l'ARS Ile de France, l'AP-HP et les centres hospitaliers « périphériques » ont acté la suppression de 50 postes… et se rendent compte hier, alors que les internes sont en train de faire leur choix à Paris depuis le début de la semaine, que les derniers IMG ne vont pas avoir assez de postes à choisir !