Risques psycho sociaux des jeunes médecins : il reste beaucoup à faire !

 
En tant que syndicat indépendant d'internes en Médecine Générale, le Syndicat National des jeunes Médecins Généralistes (SNJMG) se mobilise depuis 20 ans sur la question des risques psycho sociaux des internes de médecine.
 
C'est ainsi qu'en 1998 le SNJMG avait été le premier syndicat à demander l'application du repos de sécurité pour internes et résidents. De même, en 2003, le SNJMG avait été le premier syndicat à organiser une réunion sur le burn out des soignants en général et des internes en particulier.
 
Ces dernières années, cette question des  risques psycho sociaux des jeunes médecins a gagné en visibilité : plusieurs livres (1), des thèses de médecine (2) ont été publiés et des reportages TV ont été diffusés (exemples : France 2BFMTV), notamment à l'occasion des grèves d'internes de 2012 et 2014. De plus, les souffrances professionnelles ont constitué, fin 2014, le thème central de la deuxième édition des Assises Nationales des Jeunes Médecines Généralistes organisées par le SNJMG et une enquête a été menée, au printemps 2016, par le Conseil National de l’Ordre des Médecins (avec la participation de toutes les structures de jeunes médecins dont le SNJMG).
 
Aussi quand, à l'initiative de l'ISNI, une nouvelle enquête nationale a été lancée, un an après celle du CNOM, auprès des étudiants et internes de médecine, le SNJMG n'a pas hésité. Même s'il n'a pas été associé aux autres structures organisatrices (alors que travaillons régulièrement ensemble au sein du "front des jeunes médecins"), le SNJMG a décidé de soutenir l'enquête en incitant tous ses adhérents et sympathisants concernés à y participer.
 
Grâce à la mobilisation de toutes et de tous, cette enquête dresse un bon panorama de la situation actuelle... et, malgré toutes les améliorations officiellement apportées depuis 1998, cette situation n'est pas brillante (3).
 
Le SNJMG s'associe donc à la demande des autres structures du "front des jeunes médecins" pour un plan d'ensemble d'amélioration des conditions d'exercice des étudiants et internes de médecine sur la base de propositions de bon sens : visites d’aptitude en service de santé à chaque changement de statut, formation des médecins au management, respect de la réglementation du temps de travail et du repos de sécurité… 
 
Plus spécifiquement concernant les internes, le SNJMG rappelle quelques unes de ses revendications :
• la confirmation du statut d'un agent public de l'interne (qui ne doit pas être qualifié de « stagiaire ») 
• la signature systématique à chaque prise de poste d’une convention tripartite détaillant l’emploi du temps de l’interne,
• la transformation du samedi matin en demi garde, permettant une application simple et claire de la réduction du temps de travail obtenue en 2014
• sanction financière des hôpitaux qui n’appliquent pas les dispositions réglementaires existantes (notamment concernant le repos de sécurité ou le temps de formation),
• rémunération comme heures supplémentaires de tout le temps de travail au-delà du temps réglementaire découlant du statut d’agent public, 
• prise en compte de la pénibilité des conditions d'exercice des internes et mise en place dans chaque GHT d'une structure de soutien aux internes en souffrance au travail, 
• information des internes par les établissements sur leurs droits au sein de l'hôpital en tant que salariés de la fonction publique (accès au CHSCT, à la médecine préventive…), 
• dispense de gardes et astreintes à partir du 3e mois de grossesse,
Le SNJMG compte discuter de tous ces sujets lors de ces rencontres à venir au ministère de la Santé et au ministère de l'Enseignement Supérieur.
 
Contact presse :
Emilie FRELAT - Présidente - 06 19 90 26 57- presidente@snjmg.org
 
 
(1) : Exemples de livres :
"Internez-nous! - Vos (futurs) médecins généralistes témoignent" de Ariane Mussedy, Morgane Lucet, Louise Balas et Bérénice Tilleul, Collection Paroles d'étudiants, BoD, 2013
Omerta à l’hôpitalValérie Auslender, éditions Michalon, 2017
(2) : Exemple de thèse :
 
(3) : 
Dossier de presse ESMJM.pdf (Source : INSCCA)