Elections professionnelles en Santé : la démocratie ne répond plus !

 

Quel est le pays démocratique où le gouvernement s’arroge le droit de désigner quels sont les organisations qui peuvent se présenter à une élection devant désigner les représentants d’une profession ?

Quel est ce pays démocratique où le gouvernement désigne ces organisations après une procédure non publique où seules participent les organisations préalablement contactées par ces services ?

Ce pays, c’est la France.

Ces élections, ce sont les élections aux Unions Régionales des Professions de Santé - URPS (Instances régionales chargées de représenter tous les professionnels libéraux de santé).

Et ainsi, ce mercredi 4 novembre 2020, un arrêté publié au Journal Officiel a donné la liste des seules organisations autorisées à participer aux élections URPS du printemps 2021 : 6 pour le collège des médecins, 4 pour celui des dentistes comme celui des infirmier-es, 3 pour celui des kinés, 2 pour celui des pharmaciens et 1 seule pour celui des orthophonistes.

Quel pays démocratique peut il se vanter d’organiser une élection en n’autorisant qu’une seule liste à y participer ?

Comme l’essentiel des organisations retenues participent depuis toujours aux URPS, dont les résultats sont largement discutés chez les professionnels libéraux de santé, il est possible de s’interroger sur la volonté du gouvernement de contrôler ainsi toute remise en cause du fonctionnement de ces URPS.

La seule démocratie qui vaille, ce n’est pas celle qui sert de slogan publicitaire mais c’est celle qui se vit pleinement : droit de vote et d’éligibilité pour tou-tes !

 

Contact presse SNJMG : presidence@snjmg.org - 07.61.99.39.22