CoViD-19 : Prescriptions de masques chirurgicaux par les médecins généralistes

Mis à jour le Mardi, 19 mai 2020

 

NB : Ce billet fait partie de notre Dossier CoViD-19 

 

 

A compter de ce jour, les médecins généralistes peuvent prescrire des masques chirurgicaux vis à vis de la pandémie CoViD-19 dans les situations ci desous. 

Attention : quelque soit la situation, le diagnostic ne doit jamais etre indiqué sur l'ordonnance !

- Protection des personnes à très haut risque médical

Information DGS du 07 Mai 2020 : «Certaines personnes présentent, en raison d’un état antérieur, d’une pathologie sous-jacente ou d’un traitement qui les rendent plus sensibles, un haut risque de développer une forme grave d’infection et tout particulièrement de covid-19. Pour les personnes à très haut risque médical, notamment celles présentant une immunodépression sévère, le port d’un masque chirurgical à visée préventive est recommandé. Il appartient au médecin traitant d’en assurer la prescription (à raison de 10 par semaine, ndlr), avec discernement, en tenant compte du fait que, pour les autres vulnérabilités médicales, et en dehors des cas particuliers à l’appréciation des médecins, la protection doit être assurée par un masque grand public.» 

Carine Wolf, présidente de l’Ordre des pharmaciens, précise que cette mise à disposition sera faite «à l’appréciation du médecin, sur prescription. Ces personnes pourront alors retirer, à partir du lundi 11 mai, dix masques chirurgicaux par semaine, sur le stock de la dotation de l’Etat, gratuitement». 

Quelles sont les personnes concernées ?

Le 10 mai 2020, Christophe Castaner a parlé des personnes en ALD. Mais en croisant informations (ministère et pharmaciens), il pourrait s'agir des personnes vulnérables relevant, si elles sont en activité professionnelle, d'un certificat d'isolement (NB : c'est la seule liste de patients considérés à risque vis à vis de la maladie CoViD-19 bénéficiant d'une reférence réglementaire officielle au 11 mai 2020) :

1° Etre âgé de 65 ans et plus ;
2° Avoir des antécédents (ATCD) cardiovasculaires : hypertension artérielle compliquée (avec complications cardiaques, rénales et vasculo-cérébrales), ATCD d'accident vasculaire cérébral ou de coronaropathie, de chirurgie cardiaque, insuffisance cardiaque stade NYHA III ou IV ;
3° Avoir un diabète non équilibré ou présentant des complications ;
4° Présenter une pathologie chronique respiratoire susceptible de décompenser lors d'une infection virale : (broncho pneumopathie obstructive, asthme sévère, fibrose pulmonaire, syndrome d'apnées du sommeil, mucoviscidose notamment) ;
5° Présenter une insuffisance rénale chronique dialysée ;
6° Etre atteint de cancer évolutif sous traitement (hors hormonothérapie) ;
7° Présenter une obésité (indice de masse corporelle (IMC) > 30 kgm2) ;
8° Etre atteint d'une immunodépression congénitale ou acquise :

- médicamenteuse : chimiothérapie anti cancéreuse, traitement immunosuppresseur, biothérapie et/ou corticothérapie à dose immunosuppressive ;
- infection à VIH non contrôlée ou avec des CD4 < 200/mm3 ;
- consécutive à une greffe d'organe solide ou de cellules souches hématopoïétiques ;
- liée à une hémopathie maligne en cours de traitement ;

9° Etre atteint de cirrhose au stade B du score de Child Pugh au moins ;
10° Présenter un syndrome drépanocytaire majeur ou ayant un antécédent de splénectomie ;
11° Etre au troisième trimestre de la grossesse.

Attention : Ca ne veut pas dire qu'il faut prescrire des masques pour tous les patients correspondant à cette liste ! Parmi les patients fragiles de la liste réglementaire, le médecin choisit "avec discernement" les patients les plus fragiles auxquels il prescrit les masques (Rappel : ces masques sont délivrés sur la dotation de l'Etat... inutile de s'apesantir sur les problèmes de stock...). Pour les autres, il doit leur recommander de porter des masques grand public.

Pendant combien de temps ?

Il faut faire une prescription sur 1 mois renouvelable x fois (à la libre appréciation du médecin).

Les pharmaciens délivrent ces masques (théoriquement, une fois par mois mais en pratique, le plus souvent, une fois par semaine) sur présentation de l'ordonnance et de la carte vitale.

- Cas confirmés de CoViD-19 (PCR +)

Lors de la consultation d'annonce, le MG remet au patient une prescription à hauteur de 2 masques par jour pour toute la durée de son isolement ; le patient ou un tiers pourra se procurer les masques en pharmacie d’officine muni de la prescription et de la confirmation biologique fournie par le laboratoire si le résultat est positif.

Les pharmaciens délivrent 14 masques par semaine sur présentation d’une ordonnance, d’un résultat positif du test virologique et de la carte Vitale.

- Cas contact à risque d'un cas confirmé ou d'un cas probable TDM +

Lors de la consultation d'annonce, le MG peut rédiger pour chaque cas contact à risque une prescription à hauteur de 2 masques par jour pour toute la quatorzaine qu'il devra respecter. Mais si le cas contact a été enregistré dans le téléservice « Contact Covid » d’Ameli pro, la prescription médicale est inutile.

Les pharmaciens délivrent 28 masques chirurgicaux pour 14 jours sur présentation de la carte Vitale et après vérification de leur inscription dans le téléservice « Contact Covid » d’Ameli pro (ou sur présentation d'une ordonnace médicale).

 

 

Rappel sur la délivrance de masques aux MG et externes/internes en stage ambulatoire de MG :

Dotation :

24 masques chirurgicaux ou FFP2 par semaine
+ 1 boîte de 50 masques chirurgicaux par semaine
+ 1 boîte de masques pédiatriques (dotation unique)
 
NB : Pour les semaines 20 et 21, en raison de tensions sur les approvisionnements, les masques FFP2 sont réservés prioritairement :
- aux médecins spécialistes intervenant sur les voies respiratoires (pneumologues, ORL, gastroentérologues,stomatologues, chirurgiens maxilo-faciaux…) pour la totalité de leur dotation soit 24 FFP2 par semaine,
- aux chirurgiens-dentistes pour la totalité de leur dotation soit 24 FFP2 par semaine,
- aux professionnels en charge des tests de dépistage nasopharyngés covid-19, dont les infirmiers libéraux ayant conventionné avec un laboratoire de biologie par exemple, pour la totalité de leur dotation soit 24 FFP2 par semaine,
- et aux masseurs-kinésithérapeutes pour les actes de kinésithérapie respiratoire (au maximum 6 FFP2 par semaine).
Les médecins des autres spécialités (dont la médecine générale) et les infirmiers seront dotés en masques FFP2 quand les approvisionnements le permettront. 
 
Documents exigés par le pharmacien :

Professionnels libéraux : Carte Pro de Santé avec n°RPPS ou ADELI
Etudiants : attestation de l’Université du stage de l’étudiant

Référence : Distribution de masques par l'Etat en sortie de confinement